Visiteurs

mod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_countermod_vvisit_counter
mod_vvisit_counterAujourd'hui983
mod_vvisit_counterHier7728
mod_vvisit_counterCette semaine42458
mod_vvisit_counterSemaine dernière43140
mod_vvisit_counterCe mois114614
mod_vvisit_counterMois dernier111543
mod_vvisit_counterTotal2476889

We have: 57 guests online
Your IP: 54.226.179.247
 , 
Today: Jan 20, 2018

Identifiez vous



<<  Janvier 2018  >>
 Lu  Ma  Me  Je  Ve  Sa  Di 
  1  2  3  4  5  6  7
  8  91011121314
15161718192021
22232425262728
293031    
Les REFIOM

Les REFIOM : 

Résidus d'épuration des fumées d'incinération des ordures ménagères.

. Les REFIOM sont des matériaux pulvérulents, ils sont composés essentiellement de :

  • cendres volantes,
  • résidus de neutralisation des fumées,
  • gâteaux de filtration des eaux de lavage des fumées,
  • cendres sous chaudière.

. Malheureusement ils contiennent aussi des sels et des métaux lourds toxiques, comme le plomb (Pb), l'arsenic (As), l'étain (Sn), le mercure (Hg), du cuivre (Cu), du zinc ( Zn) ...

 

·  Actuellement considérés comme des déchets ultimes en raison de leur forte concentration en produits toxiques solubles dans l'eau, les REFIOM doivent être stocké après traitement de stabilisation dans des décharges adaptées.

 

Quelques chiffres :

  •  
    • Une tonne d'ordures ménagères incinérée produit entre 30 et 50 kg de REFIOM.
    • En france c'est environ 14 Mt de déchets ménagers qui sont dirigés vers des incinérateurs sur un total d'nviron 40 Mt.

les refiom

Les REFIOM sont les grands oubliés du discours des partisans d’une incinération érigée en technologie « écologique », productrice d’énergie « propre ». Pourtant, les REFIOM symbolisent bien l’aberration de l’incinération qui, à partir de déchets non dangereux, produit des déchets… dangereux.

Les REFIOM sont en effet des sous-produits particulièrement toxiques, puisqu’ils concentrent une partie importante des polluants contenus dans les fumées (dioxines et furanes, métaux lourds etc.).

Pour une tonne de déchets non dangereux incinérée, ce sont environ 30 kg de REFIOM qui sont produits. Avec 30% de ses déchets non dangereux qui partent en incinération, la France en produit chaque année plus de 400 000 tonnes.

Leur destination ? L’enfouissement en centre de stockage pour déchets dangereux (classe 1) ou dans les anciennes mines de sel allemandes, où ils représenteront une menace de pollution diffuse pour les générations futures.

De quoi faire s’écailler encore un peu plus le vernis vert de l’incinération…

REFIOM : le stockage dans les mines de sel n’est pas une opération de valorisation !


Mise à jour le Lundi, 12 Décembre 2011 22:34